Gouvernance

Les dirigeants de PME reprennent confiance dans l’économie française

Après une baisse au mois de novembre, l’optimisme des dirigeants de PME et ETI est de retour. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à placer leur confiance dans l’économie tricolore, et tout particulièrement dans leur propre entreprise.

Tous les voyants économiques, ou presque, sont au vert en ce début d’année. C’est en tout cas le sentiment des dirigeants de PME et ETI, selon la 53e édition de l’Observatoire OpinionWay Banque Palatine-Challenges publiée le 29 janvier. Les dirigeants interrogés sont ainsi 88% à se dire optimistes ou très optimistes pour leur activité. Ce chiffre, qui affiche une hausse de 21 points sur un an, n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’étude en 2010. Il confirme une récente enquête de Bpifrance, qui pointait déjà une amélioration du moral des chefs d’entreprises.  

Optimisme sur le front de l’emploi 

Selon l’Observatoire de Banque Palatine, près de la moitié des dirigeants (49%) anticipent une hausse du chiffre d’affaires de leur société dans les six mois à venir, tandis que seulement 7% d’entre eux attendent un recul. Cet environnement favorable se reflète sur les prévisions en matière d’emploi : les dirigeants sont ainsi plus nombreux (16%) à prévoir une augmentation du nombre de salariés qu’une réduction (8%) au cours du prochain semestre. L’indice Investissements de l’Observatoire de Banque Palatine, qui se fonde sur différents facteurs comme les prévisions d’activité, d’évolution d’emploi et la propension à investir, ressort par ailleurs à 116, au niveau le plus haut depuis la création de l’Observatoire. 

Cet optimisme pourrait s’expliquer par des perspectives économiques plus clémentes sur le marché domestique. Si moins de la moitié (43%) des dirigeants interrogés dans le cadre de l’étude disent avoir confiance en l’économie française dans les six prochains mois, ce chiffre est néanmoins en progression de 16 points en un an. 

Inquiétudes autour de l’économie mondiale

A l’inverse, la confiance des chefs d’entreprises dans l’économie mondiale recule de 11 points sur cette période, à 49%, alors que celle-ci avait touché un plus haut à 66% au printemps 2015. Une inquiétude grandissante qui pourrait être liée à la situation des pays émergents. Selon un récent rapport du FMI, les difficultés de ces pays et le ralentissement de la Chine pourraient mettre en danger la croissance mondiale. L’institution a d’ailleurs révisé à la baisse ses prévisions économiques pour cette raison. 

Ce transfert de confiance de l’économie mondiale à l’économie tricolore est encourageant, puisqu’il vient nourrir les espoirs d’une reprise économique en France, mais il pose question, alors que diverses études indiquent par ailleurs que les PME les plus optimistes sont celles qui sont fortement exportatrices

 

Méthodologie : Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 301 dirigeants d’entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros. Elle a été menée par téléphone du 4 au 15 janvier 2016. 
 

Crédits photo : Jonathan - La Défense (via Flickr.com / Licence CC)

Ajouter un commentaire

Pour suivre la discussion

Retrouvez chaque mois, les rencontres et les réflexions qui animent le débat de l’équation de la confiance.