La confiance à l'épreuve des faits avec...

« La confiance ne se décrète pas, elle se gagne » (1/2)

Ramon Fernandez Orange

Son point de vue

  • Pour Ramon Fernandez, la sécurité des données confiées aux opérateurs téléphoniques est cruciale.
  • Selon lui, les utilisateurs ne sont pas toujours conscients de la quantité de données qu’ils confient aux grands acteurs d’Internet (Facebook, Google…)
  • Pour ce directeur financier, le premier devoir d’une entreprise vis-à-vis de ses actionnaires concerne la production de comptes parfaitement robustes.

« Le dirigeant doit accepter de se mettre en danger »

Eric Dodin Fraikin

Son point de vue

  • Pour Eric Dodin, la confiance en interne passe avant tout par le sentiment des collaborateurs d’être acteurs du projet.
  • En externe, la bonne exécution du contrat constitue selon lui le socle de la confiance mutuelle entre l’entreprise et son client.
  • Il estime que l’excellence implique pour le dirigeant de savoir s’ouvrir aux autres tout en restant humble.

« La qualité d’un audit contribue à la confiance au sein des marchés financiers »

Mireille Berthelot Deloitte France

Son point de vue

  • Pour Mireille Berthelot, les normes doivent plus s’appuyer sur des principes directeurs que sur un ensemble de règles rigides et complexes
  • Elle pense que la qualité d’un audit se fonde avant tout sur la compétence des auditeurs.
  • Elle met en garde contre le danger de la « pure compliance », qui consiste à suivre les prescriptions à la lettre sans faire preuve d’esprit critique.

Pour suivre la discussion

Retrouvez chaque mois, les rencontres et les réflexions qui animent le débat de l’équation de la confiance.